Déo coco: ma recette DIY 100% naturelle et efficace.

J’ai testé une quantité impressionnante de déodorants avec deux exigences souvent difficilement conciliables dans les différentes offres proposées par les industriels: une composition naturelle et une bonne efficacité.

Le marché des déodorants labélisés bio est de plus en plus diversifié mais les produits restent souvent onéreux et malheureusement peu efficaces (du moins pour ceux que j’ai pu tester).  D’autres part, certains de ces déo (bio) n’ont tout de même pas une composition irréprochable, notamment par le fort taux d’alcool dont ils sont pourvus (propriétés antiseptiques) permettant de remplacer les conservateurs non autorisés et favorisant leur bonne conservation.

Qu’en est-il des déodorants industriels “traditionnels” et pourquoi est-ce que je les fuis?

La composition des déodorants industriels comporte un grand nombre de substances potentiellement dangereuses pour la santé, cancérigènes et néfastes pour l’environnement. Les déodorants font partie des produits cosmétiques dont les ingrédients sont les plus préoccupants d’un point de vue sanitaire et environnemental, notamment à cause de la présence d’aluminium (Aluminium chloryde/ Aluminium chlorydrate/ Aluminium chlorydrex/ Aluminium chlorydrex PG, un agent actif antitranspirant/ Aluminium sesquichlorydrate/ Aluminium zirconium trichlorhydrex GLY)… de parabènes, de triclosan, d’alcool, de parfums de synthèse

  • L’aluminium est un métal utilisé en cosmétique pour bloquer la transpiration car il possède un fort pouvoir absorbant. Il est pourtant considéré depuis de très nombreuses années comme un composant aux propriétés neurotoxiques et depuis peu suspecté d’être un facteur responsable ou aggravant dans l’apparition de cancers du sein. D’autres part, des résidus d’aluminium peuvent se retrouver dans le lait maternel lorsque les femmes allaitantes utilisent quotidiennement des déodorants qui en contiennent. 
  • Les parabens sont beaucoup utilisés comme agents de conservation. Ils sont considérés comme des perturbateurs endocriniens qui pourraient interférer avec les fonctions reproductrices masculines.
  • Le triclosan est un agent antifongique et antibactérien suspecté d’interférer avec la fonction hormonale et d’entraîner l’apparition ou la prolifération de bactéries nuisibles résistantes à la fois aux biocides et aux antibiotiques.
  • L’alcool est principalement utilisé pour ses propriétés antiseptiques, astringentes et pour son effet de fraicheur lors de l’application. Il s’agit d’une substance qui dessèche et irrite la peau tout en perturbant le film hydrolipidique pouvant ainsi fragiliser l’épiderme lors d’applications répétées sur une même zone. 
  • Les parfums sont composés d’un mélange de produits chimiques susceptibles de déclencher des allergies et de l’asthme. (Certaines substances pouvant s’avérer cancérigène et associées à l’intoxication des neurones.)

Pour toutes ces raisons, j’ai décidé de chercher des compositions maison et naturelles qui pourraient me satisfaire. J’ai alors testé différentes recettes avec plus ou moins de succès, soit dans la préparation, soit dans l’efficacité du produit, jusqu’à trouver enfin LA bonne recette: à la fois simple à réaliser, qui sent bon et qui s’avère parfaitement efficace! J’ai eu l’occasion de tester ce Déo en condition extrême (rando, sport, soirées dansantes, longues journées stressantes…) et j’en suis absolument ravie. J’ai trouvé les bases de cette recette sur plusieurs blogs DIY de cosmétiques, dont celui de “antigonexxi.com” que je trouve super sympa!

Je parle de ce déo autour de moi depuis longtemps et cela fait déjà un moment que je dois mettre cette recette en ligne… D’ailleurs mes copines commencent sérieusement à s’impatienter! Mais j’ai du faire face à un problème de taille ces derniers temps: la procrastination… Quand elle te tient celle-là, c’est la cata.!!

Bref, alors la voici cette super recette simple, économique, efficace et naturelle 🙂

compodeococo

INGREDIENTS: (pour 100ml de produit)

  • Huile de coco: propriétés anti-bactériennes (50g)
  • Bicarbonate de soude/sodium: neutralise les odeurs (30g)
  • Arrow-root ou fécule (ex:maïzena): absorbe l’humidité (20g) 

Facultatif: 

  • Huiles essentielles: Palmarosa (5 gouttes) et/ou Lavande fine (ou “officinale” ou “vrai”) (5 gouttes)
  • Cire végétale (candelilla, carnauba): solidifie et stabilise la préparation (5g) 

MATERIEL:

  • Un pot 
  • Une balance de précision 
  • Un fourchette ou un mini-fouet 
  • Un stick (si vous souhaitez le mettre sous cette forme)

 preparationdeo

PREPARATION: (pour 100 ml de produit)

  • Versez 50g d’huile de noix de coco liquide dans un pot (faites la fondre au bain-marie, micro-onde ou sur une source de chaleur douce) 
  • Ajoutez le bicarbonate de soude et l’arrow-root (ou la fécule) en prenant soin de remuer énergiquement pour éviter la formation de grumeaux. 
  • Ajoutez (si vous le souhaitez) les huiles essentielles, puis mélanger le tout.
  • Versez le tout dans un stick ou laissez la préparation dans le pot (si vous n’êtes pas dérangé à l’idée de mettre votre déo avec les doigts, comme pour une crème).  
  • Laissez prendre le mélange au frigo. Pour la version stick, il est préférable de le conserver au frigo. Pour la version pot, vous pouvez ensuite le conserver dans votre salle de bain. 

Si vous souhaitez utiliser votre stick, sans avoir à le conserver au frigo, il suffit de rajouter 5g de cire végétale (candélilla, ou canauba) à faire fondre avec l’huile de coco, au bain-marie, en début de préparation. (indispensable en été, lors de fortes chaleurs).

→ A savoir: l’huile de coco reste solide jusqu’à 25 degrés. (Elle se liquéfie au dessus de 25 degrés).

deopotouvert stickfondnoir

           

print

24 Comments

  1. Petite question! Peut-on remplacer la cire végétale par de la cire d’abeille?
    Merci 🙂

    • Bonsoir Mélanie,

      Désolé pour ce délai de réponse! Oui, vous pouvez également utiliser de la cire d’abeille sans problème 😉

  2. Liloulibellule Reply

    Votre blog est très attrayant et intéressant, j’aime beaucoup l’idée de fabriquer ses produits soi-même. Cependant, s’il est nécessaire et même vital de pouvoir laver son linge, sa vaisselle et son propre corps, je ne vois pas vraiment l’utilité de vouloir à tout prix le désodoriser. C’est encore un des travers de notre société “désodorisée” qui prône l’idée d’un corps sans odeur, sans sueur, … Un corps muet, qui ne s’exprime pas, un corps auquel on coupe la parole… C’est triste… Ce serait donc intéressant de vous poser cette question :”Ai-je vraiment besoin d’effacer mes odeurs corporelles alors que je me situe dans une démarche bio/écolo?” A mon sens, l’écologie, ça commence par s’accepter comme on est, accepter la vraie nature de son corps, ses cheveux gardent leur couleur naturelle, pas de teinture, pas de maquillage, pas de déodorant non plus. C’est contradictoire, je pense, de se dire “bio/écolo” et de lutter contre sa propre nature…

  3. Bonjour,
    Enfin une recette qui parait facile et sans produits chimiques!
    Où avez-vous trouvé ces ingrédients et particulièrement l’arrow-root?
    Le bicarbonate de soude alimentaire peut il être utilisé?
    Merci 😉

  4. Super article ! Pour le sticker, vous reutiliser un ancien stick? Si non ou l’avez vous trouvé?
    D’avance merci de votre reponse

  5. Merci pour cette recette !! Je la teste demain en crème (dans l’attente de mon stick aroma-zone) j’espere que l’application à la main va pas me déranger l’as-tu tester en crème est elle facile d’application? faut il en mettre beaucoup?
    Merci d’avance ton blog est génialllllleeeee

    • Bonsoir Laura,

      Oui je l’utilise très souvent en pot, sans aucun soucis 😉 Les sticks ont une petite contenance, donc je verse systématiquement le reste de ma préparation dans un pot, puis l’applique à la main. Il suffit de se relaver rapidement les mains juste après, pour éviter de garder le bout des doigts un peu gras. Tu verras ce déo est juste top 😉

      Passe une belle soirée et bonne tambouille pour demain 😉

  6. J’ai réalisé cette recette et verdict : elle n’empêche pas du tout de transpirer ! À la limite cela évite les odeurs, mais absolument pas l’humidité ! Après, c’est vrai que c’est cela le principe d’un “déodorant”, ce n’est pas un “antitranspirant”…

    • Bonjour DLS,

      En effet, il ne s’agit pas d’un anti-transpirant mais bien d’un déodorant. Il permet donc uniquement d’éliminer les odeurs liées à la transpiration.

  7. Moi, je n’achète plus de deo, j’utilise juste du bicarbonate. C’est super efficace contre les odeurs. Je mouille juste mes doigts et les saupoudre d’un peu de bicarbonate puis je l’applique sur les aisselles sans trop frotter.
    On peut aussi en saupoudrer les chaussures ou les pieds pour éviter les odeurs!

  8. Bonjour, j’avais plus ou moins cette recette mais j’ai bien aimé les proportions (je l’ai fait il y a 2 jours) par contre mes tshirts ont une oreoles jaune et /ou qd je megs le matin ca fait une tache (comme du gras) sur le tissu (couleurs claires) ca m’embete avec l’ete qui arrive. Avez vous ce pb??quelle solution? Merci

    • Bonjour Celine,

      J’ai rencontré ce problème au début également. Mais depuis que j’ajoute la cire végétale, et que je dose bien scrupuleusement mes ingrédients, plus de souci 😉

  9. Bonjour,
    J’ai réalisé le stick cette semaine et je suis plutôt contente. Aucune odeur de transpiration même après une journée de travail et un trajet de retour en voiture sans clim ( ben ouai je voulais tester lol).
    Par contre, je sens les petits grains du bicarbonate lors de l’application et au fil de la journée ça me fait Des traces sur les aisselles. Est-ce que j’en mets trop ?

    • Bonjour Astori,

      Il est possible que le problème vienne du bicarbonate utilisé? Un bicarbonate ultra fin ne devrait pas vous causer ce type de désagréments à priori. D’autre part, je trouve que la texture est bien plus agréable lorsqu’on ajoute un peu de cire à la préparation. Je vous invite à re-tenter avec un bicarbonate ultra fin (de préférence destiné à un usage cosmétique et bio), et en prenant soin de bien respecter les proportions. En principe, vous ne devriez plus rencontrer de souci 🙂 Tenez moi au courant!

      Belle journée à vous,
      Delphine.

    • Bonjour,
      Effectivement, j’ai retenté avec un bicarbonate bien plus fin et le résultat est meilleur. Du coup, ma fille aînée et mon mari s’y sont mis !!! Merci pour vos conseils !!!

  10. Bonjour,
    ma fille de 6 ans sent enormément la transpiration et je voulais savoir si cette recette convenait à un enfant.
    Merci

    Bonne soirée

    • Bonsoir,

      Vous pouvez tout à fait utiliser cette recette, mais sans les huiles essentielles.
      NB: Si l’odeur est vraiment importante, étant donné le jeune âge de votre fille, peut-être devriez-vous en parler à votre médecin, pour tenter de trouver la cause…

      Cordialement,
      Delphine.

  11. Bonjour, j’ai testé la recette hier et sans succès, après 1h de sport l’odeur de transpiration fait son apparition… Peut être ai je mal dosé : 3 cuillères à soupe d’huile de coco, 1/3 tasse de bicarbonate et 1/3 tasse de fécule de maïs ? Aidez moi pleaaase !

    • Bonjour Angélique,

      J’ai toujours fait ce Déo avec ma petite balance, du coup de je ne saurais trop vous dire s’il s’agit d’un problème de dosage… Pour ma part j’y ajoute les huiles essentielles de “lavande fine” et “palmarosa” qui augmentent l’efficacité du déo (si pas enceinte, bien sûr!).
      Tenez-moi au courant 😉
      Belle journée à vous!
      Delphine.

  12. Bonjour ! J’ai suivi votre recette mais malheureusement il ne me restait plus autant d’huile de coco que ce que je croyais et je n’en avais donc pas en quantité suffisante. Je pense que c’est pour cette raison que mon déo n’est pas crémeux, un peu dur, et qu’il fait des grumeaux.

    Pensez-vous que cela soit possible de rajouter de l’huile de coco (liquide bien sûr) après coup et de mélanger le tout afin d’obtenir une meilleure texture ?

    Merci et bonne journée !

    • Bonjour Alix,

      En effet, c’est certainement la raison des grumeaux. Si vous n’avez pas ajouté d’huiles essentielles à votre mélange, il me semble tout à fait possible de refaire chauffer le tout et d’y ajouter l’huile de coco supplémentaire en remuant bien. En revanche, il est déconseillé de faire chauffer les huiles essentielles.

      Belle journée à vous!

Laissez-moi un commentaire ! je vous répondrai !

Navigate