Choisir un mode de garde pour son enfant:

De nombreux modes d’accueil sont proposés en fonction de l’âge de votre enfant et de vos besoins:

Pour les tout-petits vous pouvez optez pour: 

  • Un accueil en collectivité: crèches, micro-crèches, haltes garderies, structures multi-accueil, jardins d’enfants, crèches parentales. *
  • Une garde chez une assistante maternelle agrée, qui doit posséder un agreement délivré par le président de conseil général l’autorisant à accueillir des enfants à son domicile.

  • Une garde à domicile (qui peut éventuellement être en “garde partagé”avec une autre famille pour réduire les coûts). La professionnelle pourra alors être employée par vos soins ou par le biais d’un organisme agrée par l’état qui vous mettra en relation avec des personnes qualifies (titulaires d’un CAP “petite enfance”).

Pour les enfants scolarisés:

  • Possibilité d’accueil dit de “loisirs” qui fonctionnent pendant les vacances scolaires, les mercredi et pendant la période scolaire (avant et après les heures de cours).

Descriptif des différentes structures d’accueil de la petite enfance:

  • Accueil collectif :

(crèche municipale/départementale/d’entreprise/multi-accueil/micro-crèche/halte garderie):

Ils peuvent être gérés par une collectivité territoriale, un centre communal ou inter-communal d’action sociale, une association, une mutuelle, une entreprise…

L’équipe d’encadrement est pluridisciplinaire: éducateurs de jeunes enfants (EJE), auxiliaires de puériculture, médecin référent, directeur. Dans certaines structures des psychologues, psychomotriciens, animateurs culturels peuvent intervenir.
La plupart du temps, différents temps d’accueils sont proposés: accueils réguliers (temps plein, temps partiels) ou encore accueils occasionnels.
Les frais d’accueil sont calculés en fonction de vos ressources et de la composition de votre famille. (La CAF participe au financement).

  • Accueil collectif parental:

Les structures d’accueil collectifs parentales sont gérées par une association de parents. Elles sont soumises exactement aux mêmes réglementations que les autres crèches. Les enfants sont également encadrés par une équipe pluridisciplinaire composées d’EJE (Educateur de Jeunes Enfants), d’auxiliaires de puériculture, d’un médecin référent, ainsi qu’un directeur ou coordinateur de structure. Des intervenants extérieurs peuvent également intervenir au sein de la crèche (psychologue, psychomotriciens, intervenant culturels…)
Ces structures parentales fonctionnent avec un petit groupe d’enfants (20) ce qui permet aux professionnels et aux parents de travailler, cohabiter ensemble. Les parents doivent s’impliquer dans le fonctionnement de la crèche. Ces modalités d’investissement sont variables d’une crèche à une autre (permanence en salle auprès des enfants, cuisine, gestion administrative…)
Comme pour les autres structures collectives, le temps d’accueil peut être régulier, (temps plein/ temps partiels) ou occasionnel.

  • Accueil en crèche familiale:

La crèche familiale, ou « service d’accueil familial » emploie des assistantes maternelles agréées qui accueillent à leur domicile de un à quatre enfants âgés de moins de quatre ans.
Ces structures nécessitent également une autorisation de fonctionnement délivrés par le Président du conseil général après avis des services de protection maternelle et infantile (PMI).
La crèche familiale fonctionne sous la direction d’une puéricultrice d’un médecin ou d’une éducatrice de jeunes enfants (EJE)
Les assistantes maternelles sont ainsi encadrées, accompagnées et conseillées par le personnel de la crèche.
Une ou deux fois par semaine, les assistantes maternelles et les enfants se retrouvent dans les locaux de la crèche familiale. Ces rencontres collectives favorisent la socialisation et l’éveil des enfants.

  • Jardins d’enfants:

Ce sont des structures d’éveil qui s’adressent à des enfants âgés de deux à six ans.
Comme pour les autres structures, une autorisation de fonctionnement délivrés par le Président du conseil général après avis des services de protection maternelle et infantile (Pmi) conditionne l’ouverture de ces établissements.
Les jardins d’enfants fonctionnent sous la responsabilité d’éducateurs de jeunes enfants qui mettent en place des activités spécifiques favorisant l’éveil des enfants.
Les jardins d’enfants proposent un accueil régulier avec des horaires d’ouverture similaires à ceux des écoles maternelles ou à ceux des crèches collectives.

* Toutes ces structures nécessitent une habilitation pour pouvoir fonctionner, elles sont soumises à une réglementation stricte et doivent obligatoirement posséder une autorisation délivrée par le Président du conseil général, avec l’accordde la PMI (services de la protection maternelle et infantile).
print

6 Comments

  1. Bonjour ! Super récapitulatif des modes de garde. Comme tu le sais moi je suis en crèche parentale ! J’ai une préférence pour les modes de garde en collectivité : je préfère savoir mon enfant avec plusieurs pros qu’avec une seule. Et puis je trouve ça mieux pour la socialisation 🙂

    Tu as aussi choisi l’accueil collectif, pour les mêmes raisons ?

    • Oui, je suis également plus en confiance de savoir mon enfant entouré de plusieurs pros, et de beaucoup d’autres enfants, plutôt qu’en vase clos chez une assistante maternelle. D’autre part, je pense que l’accueil en collectivité est intéressant du point de vu de la socialisation et de l’éveil. En revanche, dans la mesure du possible, je trouve ça mieux d’attendre un peu avant de mettre son bébé en crèche.Pour ma part, j’ai fait le choix de le mettre qu’à partir de ses un an, comme toi à priori;-)

  2. Moi je n’ai pas eu le choix il y a 6 ans , je n’ai pas eu de crèches donc assit mat, je suis très bien tombée! Quand l enfant est encore petit c’est pas plus mal , ça braille moins c est plus cocooning , elle travaillais bcp l éveil avec jeux éducatif etc… Plus souple sur les horaires , quand il est malade..!! Et lorsqu’il est rentré a l’école aucun soucis de socialisation ! J’ai un 2ème de pour qui je ne fais même pas de demande en crèche il ira chez elle!! Voilà il y en a des très bien heureusement et ce n’est pas moins bien pour l’enfant que dans une crèche

    • Je te rejoins complètement sur un point: je ne suis pas convaincue que l’accueil en collectivité soit réellement approprié aux besoins des tout petits. C’est la raison pour laquelle j’ai choisi de mettre le mien en crèche (parentale) qu’à partir de ses 1an et également parce que le projet pédagogique était parfaitement en accord avec mes convictions personnelles (communication non-violente, repas biologiques, couches lavables, compost…). Je pense qu’il est important de faire son choix de garde en fonction de ses propres ressentis et besoins. Il n’y a pas de bon ou mauvais choix, du moment que ça correspond à ce que l’on recherche et souhaite pour son enfant. Pour les assistantes maternelles ou nounou reste à trouver la bonne personne, ce qui n’est pas toujours facile!

  3. Bonjour, J’ai été intéressée par l’article et surtout vos commentaires. Ma fille est actuellement en nourrice, où ça se passe très bien, et j’ai une proposition de garde en crèche. Je suis vraiment partagée, j’ai beau peser le pour et le contre, c’est très équilibré. Au final, j’essaie de ne considérer donc que le bien être de ma fille. Or, j’ai lu que l’âge de un an (âge que ma fille aura à la rentrée de septembre) est très critique pour laisser son enfant à des inconnus, car il est en plein apprentissage de tout un tas de choses… Qu’en pensez-vous? Merci d’avance !

    • Bonjour, l’âge délicat pour une entrée en collectivité se situe autour des 7/8 mois. C’est une période pendant laquelle il est préférable d’éviter les premières séparations, car l’enfant devient pleinement conscient de son individualité propre, bien distincte de celle de sa mère. Il réalise alors qu’il peut être séparé de celle-ci, ce qui est source d’angoisse pour lui. C’est ce que l’on nomme “l’angoisse de séparation” (ou “peur des étrangers”). Bébé devient craintif face aux personnes inconnues et/ou face aux situations et lieux étrangers.
      En revanche, entre 12 et 18 mois c’est à mon sens un âge tout à fait approprié pour une entrée en crèche. C’est d’ailleurs le choix que j’ai fait pour mon fils (rentré à 12 mois).

Laissez-moi un commentaire ! je vous répondrai !

Navigate