Les différents types de préparations à l’accouchement:

Il est possible de bénéficier de 8 séances de préparation à la naissance, qui, en fonction des méthodes sont remboursées à 100% par la sécurité sociale sur le tarif de base mais celles ci doivent impérativement être animés par une sage femme ou un médecin.
Attention : certaines méthodes ne sont pas remboursées par Sécurité Sociale.

Objectifs :
• se préparer physiquement et psychologiquement
• S’informer sur le déroulement de la grossesse
• Mieux connaître son corps et apprendre à l’écouter
• Obtenir des réponses aux principales questions que se posent les futures mamans
• apprendre des gestes et des positions qui seront utiles lors de l’accouchement
• connaître des méthodes et exercices permettant de se relaxer et se détendre
• Apprendre des exercices pour faciliter l’arrivée du bébé (bascule du bassin)
• Mieux connaître son périnée et sa fonction
• S’exercer à respirer pour mieux supporter les contactions lors du travail
• Visiter la maternité et les salles de naissance pour se familiariser avec environnement.

  • La préparation classique : A partir du 7eme mois, les cours sont proposés au sein de la maternité et donnés par une sage-femme. Ce sont des cours collectifs qui se déroulent en petits groupes. Ils se composent d’une partie théorique et d’une partie pratique. La partie théorique permet de comprendre le déroulement de l’accouchement, et de répondre à toutes les questions de mamans (même les plus farfelus). Puis, il vous sera proposé une visite de la maternité. La partie pratique sera quant à elle destinée à apprendre à la future maman à respirer, se relaxer, pousser… tout pour être prête le moment venu.
 Le futur papa pourra participer à certaines de ces séances s’il le souhaite.
  • La préparation en piscine : La préparation en piscine est possible à partir de la 20ème semaine de grossesse. L’eau représente un excellent relaxant qui permet de se détendre, se relaxer, de s’assouplir et bénéficier d’une liberté de mouvement (ce qui commence à manquer les derniers mois de grossesse). Des exercices de gymnastique, d’étirement et de respirations sont proposés. Ce travail en piscine permet également d’assouplir le périnée et de faire travailler son bassin en douceur pour se préparer à la poussée lors de l’accouchement.
  • L’haptonomie : Il s’agit d’une technique permettant d’entrer en contact avec le bébé en exerçant de petites pressions avec les mains sur le ventre de la maman pour sentir le bébé bouger. Cette pratique peut se faire dès le 4eme mois de grossesse, de préférence avec le papa pour permettre au couple de vivre ensemble, dans le partage le développement du futur bébé.
 L’haptonomie peut se pratiquer dès lors que le bébé commence à bouger dans le ventre et répond aux stimulations (voix, caresses). Il ne s’agit pas là de séances de groupe mais individuelles (en couple) avec une sage femme ou un médecin. C’est une méthode qui apporte de la sérénité au bébé comme aux parents et qui permet au papa de s’impliquer et de participer à la grossesse. C’est l’occasion de commencer à échanger avec son bébé de développer un premier contact avec lui (bébé commence à percevoir les sons extérieurs vers 4 mois de grossesse et peut comprendre quand on s’adresse à lui). La maman peut ainsi apprendre à faire bouger son bébé, à déterminer là où se trouve sa tête, à le caresser… C’est particulièrement intéressant dans le développement de l’affectivité du bébé. En effet, le fait de communiquer précocement avec ses parents donne au bébé une sensation de sécurité, ce qui est très bénéfiques pour lui : il se sent aimé, entouré et protégé avant même de venir au monde.
  • La gym douce : Il s’agit d’un travail progressif à partir du 7ème mois de grossesse à raison d’une fois par semaine. Ce travail apporte une connaissance et une conscience du corps grâce à des cours théoriques apportant des connaissances anatomiques et physiologiques et des cours pratiques avec des exercices physiques permettant de s’assouplir, de se détendre, de connaître les bonnes postures à adopter…
  • Le Yoga : Le yoga est basé sur la respiration. Il permet d’apprendre à respirer avec le ventre, d’adopter des postures permettant de s’étirer, de se détendre et de faire travailler ses muscles en douceur. Le yoga peut se pratiquer dès le début de la grossesse. Le yoga apporte un grand nombre de bénéfices pour la femme enceinte: soulager le dos, les jambes lourdes, apaiser les angoisses et évacuer les tensions physiques comme psychiques… Le travail de respiration et de relaxation sera très utile au moment de l’accouchement.
  • La sophrologie : La sophrologie peut se définir comme une science de la conscience. Elle vise à dominer la douleur et à se relaxer, en entrant dans un état situé entre la veille et le sommeil. Elle peut s’effectuer dès le 5è ou 6è mois de grossesse. Cette méthode permet de se détendre mentalement et physiquement, de retrouver calme et sérénité. C’est également un moyen intéressant pour apprendre à contrôler ses émotions, à avoir une meilleure conscience de son corps, à savoir maîtriser sa respiration et se concentrer. Mais surtout, c’est l’occasion d’apaiser les angoisses liées à l’accouchement en se projetant, et en visualisant le jour J, de façon positive.
  • Le chant prénatal : Il s’agit d’une méthode permettant aux parents de communiquer avec le bébé in utéro, de commencer à nouer le lien très tôt. Comme l’haptonomie c’est une méthode qui apporte de la sérénité au bébé comme aux parents et qui permet au papa de s’impliquer et de participer à la grossesse. C’est l’occasion de commencer à échanger avec son bébé, de développer un premier contact avec lui. Le bébé va entendre les voix, sons, vibrations, et mélodies de ses parents, dans le ventre de la maman. Le nouveau-né va ensuite reconnaître ces sons et mélodies, ce qui va lui conférer un sentiment de confiance et de sécurité. Ces séances comportent également un éveil et une prise de conscience du corps par des exercices de respiration, souffle, postures, relaxation… ainsi que des partages d’expériences.

Des entretiens sont également proposé dans certaines maternités sous forme de réunions :
⁃ entretiens allaitements
⁃ entretien autour de la césarienne
⁃ entretien anatomie et physiologie

print

6 Comments

  1. Très intéressant. J’ai testé et adoré l’haptonomie qui m’a aidé aussi bien pour la césarienne que l’accouchement par voie basse. J’ai quand même suivi en parallèle une prépa “classique” pour la 1ere pour l’information (pour moi la prépa classique se borne à ça : informer sur l’accouchement, les suites de couche… Mais ne donne pas vraiment de technique pour aider durant l’accouchement).
    La sophro ou la piscine m’auraient bien tenté aussi sinon.

  2. Je connaissais pas le chant prénatal ça a l’air intéressant. Moi j’ai suivi aucun cours pour mon premier accouchement … pour mon second ma mère m’a fait quelques séances de sophro via skype ! c’était sympa.

  3. Pingback: 5 conseils pratiques pour bien anticiper son accouchement | Babybaboo

  4. Bonjour, est-il possible, voire souhaitable, de cumuler ces préparations? Mon mari est intéressé par l’haptonomie, et ma mère ayant essayé le yoga prénatal à sa dernière grossesse me le conseille très fortement. Si je suis ces 2 préparations, aurais-je besoin d’une prépa classique en plus? Merci! 🙂

    • Bonjour mllemoizelle,

      Bien sûr, il est tout à fait possible de cumuler ces différentes préparations 🙂 (En revanche, vous ne pourrez pas vous faire tout rembourser par la sécu).
      La préparation classique reste à mon sens tout de même interessante pour une première grossesse. Vous pourrez y rencontrer d’autres futures mamans, échanger, poser toutes les questions que vous souhaitez, visiter la maternité, les salles de naissance… Obtenir des renseignements sur l’accouchement, sur votre séjour à la maternité, l’allaitement… (Il s’agit d’une préparation essentiellement théorique).

      Je vous souhaite une belle grossesse et beaucoup de bonheur pour la suite!
      Bonne journée 🙂

Laissez-moi un commentaire ! je vous répondrai !

Navigate